Qui ne rêve pas de voir sa poubelle de salle de bain désemplir ? Pour rappel, chaque Français produit en moyenne 568 kg d’ordures ménagères (et assimilés) par an. Gaspillage alimentaire, matières recyclables qui ne sont pas triées et déchets que nous pourrions éviter de produire… Alors si vous avez envie de vous mettre au vert dans cette partie de la maison, voici 10 changements à opérer pour une salle de bain zéro déchet ou presque !

1. Cosmétiques solides

Dites adieu à vos bouteilles en plastique multicolores sur le rebord de la baignoire et bonjour aux shampoings, savons, déodorants ou encore dentifrice solides. En plus d’être efficaces et meilleurs pour la santé, ces cosmétiques sont vendus dans des emballages en carton ou en verre recyclables.

2. Éponges naturelles

Pourquoi ne pas opter pour une éponge de Konjac compostable ou simplement un gant de toilette pour nettoyer votre visage sans déchet ? Simple comme bonjour.

3. Brosse à dents écologique

Plusieurs alternatives existent aujourd’hui à la brosse à dent en plastique : brosse à dent en bambou, brosse à dents rechargeable en bioplastique made in France ou pour se passer également de dentifrice, il est possible de se tourner vers le bâton de siwak. C’est une option 100% naturelle provenant d’un arbuste qui pousse en Asie et dans les déserts du Moyen-Orient.

4. Cure oreilles lavable & réutilisable

Le bâtonnet ouaté est très problématique pour l’environnement. Il est notamment l’un des déchets les plus retrouvés sur les plages. De plus, en fonction de son utilisation, trop fréquente ou trop en profondeur, il s’avère également dangereux pour la santé comme l’indiquent les spécialistes. Le cérumen est un lubrifiant naturel qui protège l’organe et aide à son nettoyage. Vous pouvez donc tout à fait vous passer de nettoyage ou simplement le faire à la sortie de la douche avec le coin d’une serviette ou d’un mouchoir.

S’il vous est impensable de laisser vos oreilles tranquilles, vous pouvez utiliser un cure-oreille en bois venu du Japon, un coton-tige en silicone lavable ou dans une moindre mesure, des cotons-tiges biodégradables en papier issu de commerce équitable.

5. Maquillage rechargeable

La marque française Zao propose du maquillage non seulement bio, vegan mais aussi rechargeable grâce à des packagings confectionnés pour durer. Dès que votre mascara, rouge à lèvres, fond de teint ou encore correcteur est terminé, il vous suffit de les recharger !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6. Démaquillant naturel et disques démaquillant lavables

Polluants, parfois irritants, les cotons à démaquiller sont une énorme source de déchets dans nos salles de bains. Pour éviter ce gaspillage, il existe une solution : passer aux lingettes réutilisables, fabriquées en fibres végétales de préférence. Pas besoin d’avoir de grandes connaissances en couture pour les fabriquer vous-même, en recyclant des chutes de tissu. À combiner avec une huile démaquillante toute douce pour se démaquiller efficacement en quelques secondes avec un produit sain.

7. Hygiène féminine

Coupe menstruelle, culottes de règles, protections hygiéniques lavables (serviettes et tampons), éponges vaginales… À vous de voir quelle option correspond le mieux à votre style de vie, en sachant que vous pouvez tout à fait coupler différentes alternatives afin de vivre vos menstruations plus sainement. Pour une version 100% gratuite, le flux instinctif libre est LA solution zéro déchet par excellence pour les règles ! Il s’agit en fait de ne mettre aucune protection hygiénique et de faire confiance à son corps. L’objectif est de sentir quand le sang coule le long du vagin. Dès qu’on a cette sensation d’écoulement on bloque les muscles du périnée afin d’éviter l’écoulement dans la culotte. On vide ensuite son vagin une fois aux toilettes. Cette méthode nécessite de l’entrainement et de bien connaître son corps.

8. Produits faits-maison

Des centaines de recettes très simples à réaliser et peu coûteuses existent pour prendre soin de soi tout en limitant les déchets. Pour des séances de cocooning ou des soins que vous réalisez ponctuellement, cela évite d’accumuler des produits dans les placards de la salle de bain qui arriveront vite à leur date d’expiration et seront gaspillés. La plupart du temps, ces produits faits-maison sont réalisés à base d’ingrédients que vous aurez déjà sous la main, disponibles dans vos placards de cuisine.

9. Épilation sans plastique

Pour passer à l’épilation zéro déchet, plusieurs options s’offrent à vous. La première est de remplacer son rasoir jetable par un rasoir de sûreté. Les lames sont changeables, mais elles se recyclent puisqu’elles sont entièrement métalliques. Faire sa propre cire maison, avec un peu d’entraînement, est une autre option, naturelle et moins onéreuse. Pour les moins sensibles, l’épilateur électrique permet d’éviter la production de déchet plastique répétitif. Enfin, en version plus radicale, il est possible de sauter le pas pour l’épilation définitive ou à l’inverse, d’arrêter de s’épiler comme de plus en plus de femmes.

10. Des mouchoirs en tissu

Pour se débarrasser définitivement des mouchoirs en papier, il convient de se confectionner ou acheter une belle collection de mouchoirs en tissu. Neufs, d’occasion ou réalisés par vos soins à partir de chutes de tissu, ils permettrons de remplacer les Kleenex fabriqués à partir de coton, une culture très exigeante en eau.

Certains de ces changements demanderont parfois d’investir car les objets durables peuvent être plus onéreux mais seront rentabilisés en quelques mois. Pour qu’un changement d’habitude soit durable, il doit être pratique et adapté à votre mode de vie. Tout ça peut sembler déroutant et difficile au début, mais rapidement, produit par produit, vous adopterez les alternatives qui vous conviennent et reprendrez vos repères, tout en aidant la planète !