Pourquoi utiliser un déodorant plutôt qu’un anti-transpirant ?


Le déodorant est incontestablement LE produit phare de notre salle de bain. Nous cherchons tous celui qui aura la meilleure efficacité sur notre transpiration, le parfum le plus enivrant et la texture la plus agréable. Le choix sans fin des références dans les supermarchés ne nous facilite pas la tâche, et c’est sans compter sur les anti-transpirants qui font aussi partie des produits à appliquer sur nos aisselles. D’ailleurs, bien souvent, certains se questionnent sur ces deux types de produits qu’on voit côte à côte sur les étals des magasins : quelles similitudes ? Quelles différences ? Lequel est le plus efficace ? On vous aide à y voir plus clair juste ici.


1. Quelle différence entre un déodorant et un anti-transpirant ?


Nombreux sont ceux qui pensent que ces deux produits sont équivalents, et pourtant ! Ils diffèrent grandement par leur fonction et donc par leur composition. Le déodorant a pour rôle principal de lutter contre les mauvaises odeurs. Pour cela, il est composé (entre autres !) d’un parfum, d’agents absorbants et d’actifs antibactériens. Il absorbe l’humidité, masque les mauvaises odeurs de transpiration et réduit les bactéries qui en sont responsables. Un déodorant ne perturbe donc pas l’écoulement naturel de la sueur. L’anti-transpirant quant à lui à une action directe sur la sudation. Grâce à ses actifs anti-transpirants, souvent du sel d’aluminium, il bloque le flux de transpiration en formant un film sur les glandes sudoripares par où s’écoule la sueur. Les molécules irritantes comme le chlorydrate d’aluminium créent également une inflammation sur la peau, ce qui provoque l’épaississement cutané pour progressivement resserrer les pores des aisselles. Il est donc efficace pour réduire la transpiration excessive.


2. Pourquoi on préfère le déodorant ?


Même si elle laisse parfois des traces inesthétiques et une odeur moyennement agréable, la transpiration permet d’éliminer les toxines et de réguler la température corporelle. En partant de ce principe-là, le déodorant est parfaitement adapté pour limiter la sensation d’humidité et les mauvaises odeurs, tout en respectant ce phénomène naturel du corps humain. Un produit revendiqué comme « déodorant » ne contient donc pas de sels d’aluminium ou tout autre ingrédient bloquant le flux de transpiration. Les déodorants dont la composition est saine et minimaliste, avec un maximum d’ingrédients naturels et actifs pour la peau comme ceux de chez Clémence & Vivien, sont évidemment à recommander en priorité. Pas de superflu, le juste nécessaire à la juste dose pour une efficacité marquée ! De nos jours, il existe une multitude de textures et de sensorialités dans les déodorants : de quoi ravir même les plus exigeants ! On retrouve ainsi des sticks, des roll-on, des sprays, et même des déodorants crèmes, les plus innovants ! Chaque texture est spécifique et n’aura pas les mêmes effets lors de l’application du produit. Ceux qu’on préfère, nous, ce sont les déos crèmes ou baumes comme ceux-là. En plus de neutraliser les bactéries responsables des mauvaises odeurs, ils hydratent votre peau pour des aisselles douces et qui sentent bon ! Pour les personnes avec une transpiration excessive, l’utilisation d’un déodorant seul peut ne pas être suffisante. Mais pour éviter les ingrédients superflus qui pourraient causer du tort à votre peau en utilisant un anti-transpirant, il existe de nombreuses astuces : vêtements appropriés (amples et matières naturelles), toilette régulière (une à deux fois par jour), alimentation saine…


3. Mais au fait, c’est quoi la transpiration ?


Qui n’a jamais redouté l’apparition d’une tache humide sous la manche de son t-shirt et l’odeur désagréable qui va avec ? Sous une grosse chaleur, pendant une période de stress ou encore lors d’une séance de sport, personne n’y échappe ; la transpiration est un phénomène corporel totalement naturel et indispensable au fonctionnement de l’organisme. Aussi appelée « sudation », elle évacue la sueur par les pores cutanés. La sueur est produite par les glandes sudoripares situées dans le derme de la peau, et on en dénombre plusieurs millions dans notre corps. Il en existe deux sortes :
- Les glandes sudoripares eccrines, les plus nombreuses. Elles se situent principalement sur les paumes des mains, la plante des pieds, la poitrine et le front… Elles débouchent à la surface de la peau et la sueur qu’elles produisent agit sur la thermorégulation du corps. Cette sueur est inodore et contient principalement de l’eau, des sels minéraux et de l’acide lactique.
- Les glandes sudoripares apocrines quant à elles sont situées au niveau des aisselles, de la poitrine, du nombril et de l’anus. Elles sont moins nombreuses, mais plus grosses que les glandes eccrines, et débouchent non pas à la surface de la peau mais sur un follicule pileux (la petite « poche » d’où poussent les poils dans le derme). La sueur produite a la même composition que celle des glandes eccrines, mais contient en plus des lipides, de l’urée et de l’ammoniaque, et a donc une odeur plus marquée. Désormais, vous savez tout sur la transpiration et les produits que vous pouvez utiliser pour la réguler. A vous de trouver le déodorant qui vous conviendra !